AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Mer 21 Oct 2009 - 21:39

I. La Genèse, ou l'enfance d'un garçon (presque) comme les autres

Avant de raconter ma jeunesse, je suis bien obligé de raconter ma naissance. Et il se trouve qu'en cherchant bien
(et en cassant quelques doigts dans des tavernes lugubres où les informations s'obtiennent au prix cher) j'étais
consigné quelque part. J'ai donc retrouvé ce qu'il semble être le journal météorologique d'un éleveur de bouftou
aux alentours d'Astrub.

Voici l'extrait :

12 javian 619 : nuages, vent
13 javian 619 : nuages gris, vent plus fort, bouftous agités
14 javian 619 : pluies, comportement des bouftous inquiétants
15 javian 619 : calme bizarre, nuages noirs pourtant
16 javian 619 : vols de corbacs réguliers en direction du nord, ciel assombri à l'extrême
17 javian 619 : orage tonitruant, tempête, bouftous affolés
18 javian 619 : beau temps, vol de corbacs en direction du sud


Vous l'aurez deviné, je suis né le 17 javian 619. Cet extrait est stupéfiant, j'aurai jamais deviné qu'il se passât
tout ceci le jour de ma naissance...et les jours d'avant même ! Je pense qu'avec une telle naissance, ma vie était
prédestinée à être mouvementée...

Donc, mon enfance : celle-ci se passa plutôt bien, des parents qui travaillaient, ma mère à la banque de Bonta, mon
père rénovait des bâtiments en ville, rien de bien folichon.
Mais ça ne dura pas...
A l'âge de 16 ans, j'entrai à l'école supérieure des Lettres et des Sciences et un voyage pédagogique de fin
d'année m'envoya non loin de Bonta, mais dans une contrée terrifiante : les Pénates du Corbac.
Ce voyage fut un événement marquant de ma vie.

Alors que j'étais blond comme les blés (un peu dorés au soleil je l'avoue), vivre dans un environnement sauvage et
rempli de corbacs m'a transformé. J'ai fini par me comporter comme un "homme-corbac" et mes cheveux ont pris une
teinte gris-bleuté suite à de nombreuses onguents artisanaux dont je tairai le contenu.
C'est au bout de quelques semaines de retard que l'on vint me chercher, les gens n'étaient pas tant inquiets pour
moi mais pour les soucis administratifs que cela causait.

Mon retour à la vie en ville était catastrophique. Ma chevelure, devenue alors longue et impossible à déteindre,
posait des problèmes à ma famille qui ne cessait d'être questionnée sur ses agissements envers moi. L'école
m'ennuyait et plus personne ne s'intéressait à moi (quoi qu'avant non plus mais c'est autre chose).
Je pris donc la décision de partir, en m'engageant dans l'armée.

Là vous êtes sensés rire, car vous ne me voyez pas, mais alors pas du tout, dans l'armée. Et pourtant...
Je fus promu dans la marine Bontarienne, et je me suis retrouvé très vite à naviguer dans les mers de l'est.
Mais je mets ceci dans une autre partie, que voici !


II. Déboires en mer (salée, pouah !!)

Je me retrouvais souvent en mer donc, avec pour port d'attache Madrestam principalement. Première escapade : je ne
m'en souviens pas, j'ai passé mon temps à vomir.
C'est là que j'ai compris que ma vie allait devenir passionnante.
Donc après m'être presque habitué au remous des vagues, mon teint reprenait au fil des semaines une couleur presque
humaine. C'est ceci d'ailleurs qui est la cause de mon teint clair.
J'étais alors un bleu dans la marine, sans mauvais jeu de mot, même au niveau du costume. Je n'ai d'ailleurs jamais
quitté ces couleurs car elles me vont bien. Je crois.

Alors que les faits d'armes de la 14è Division de Marine de Bonta retentissaient à travers Madrestam, nous la 13è
Division, créée un an avant la 14è (logique) en étions encore à apprendre à naviguer en mer sans se perdre. Dur
pour le moral.
Nous avions finis notre formation aux alentours de l'île des Wabbits et nous nous rendions pour notre première
vraie mission vers Moon, où nous devions intercepter un navire de pirates trafiquant des noix de kokoko.
Facile à dire, mais avec l'équipe de bras cassés que l'on faisait, c'était autre chose que d'appliquer ces ordres.
C'est donc avec difficulté que l'on est parvenu à les aborder, et c'est sans surprise que la moitié ait été fait
prisonniers, dont moi.

Je me rendis vite compte que ces affreux pirates buveurs de rhum n'étaient pas forcément des mauvais bougres (enfin
si, mais il faut savoir relativiser lorsqu'on passe son temps à cirer le pont d'un navire qu'un officier se fait un
plaisir de salir avec ses satanés bottes boueuses, mais pourtant c'est pas bien dur de faire attention, j'avais mis
un grattoir à bottes près de la passerelle, bon sang faut être aveugle pour le rater...mais là je m'égare), et
c'est au fur et à mesure, et parce que c'était ça ou la mort, que j'ai intégré cette bande de pirates.

J'étais principalement aux cuisines, le précédent cuisinier étant souffrant d'une dysenterie, ils préféraient
l'isoler des repas, voire de la vie si j'en jugeais le fait de ne plus l'avoir vu du tout pendant quelques jours
sans que personne ne le mentionne. J'ai donc à ce moment mis à profit mon savoir de boulanger, sachant qu'ayant
passé mon séjour aux Pénates à trouver des céréales pour me nourrir, je savais faire du pain (aucun rapport
apparent, mais étant devenu dépendant aux céréales j'ai appris à faire du pain une fois revenu en ville, mais c'est une
autre histoire).

Sauf que la vie de pirate est brève, surtout quand la 14è Division de Marine de Bonta traîne dans les parages. J'ai
réussi, le jour où ils nous tombèrent dessus, à fuir à bord du seul radeau encore non troué par les poissons-
chatons et à me retrouver tant bien que mal le lendemain sur les rivages de la Mer d'Asse.
Parfait, je pouvais alors me diriger vers le nord et retrouver le port de Madrestam.
Sauf que là-bas on ne me connaissait plus, la 13è Division de Marine de Bonta avait été dissoute à cause de son
incompétence et de son manque de personnel (sans blague, on a juste été un peu capturé par des pirates).
Fin des aventures en mer.


III. Crâ-pahutage dans les champs

Alors vu que Bonta était loin, les voyages hors de prix et le zaap en maintenance annuelle (merci aux
fonctionnaires Xélors, pas si rapides que ça les types pour entretenir leur bazar !), je me suis retrouvé à la rue
et sans le sou.
C'est alors que j'ai mis à profit mes talents durement acquis durant toutes ces années (enfin, deux ans mais
bon...) et je me suis inscris à un tournoi local de combat. Gagnant haut la main contre des paysans avides de
gloire et de femmes (si on peut appeler ces individus des femmes, pardon aux familles) je me fis rapidement une
petite fortune qui me permit d'acheter une petite maison en Amakna, le Village.

Un grand guerrier Iop me vit alors et me dit : "Avec ce talent au combat, pourquoi ne pas partir à l'aventure ?"
En effet, pourquoi pas...
Je décidai alors de prêter allégeance au Dieu Iop, et partis à l'aventure en Incarnam, là où vont tous les nouveaux
élus des Dieux. Sauf que je me perdais trop souvent et j'avais l'impression que tout devenait confus dans ma tête,
et c'est alors qu'en moins d'un mois j'abandonnai l'idée d'être un fidèle de Iop.
Retour à la normale, que faire ? Essayer tous les dieux ? Ça m'étonnerait qu'ils apprécient ! Donc je pris
l'équivalent du Iop, mais en moins idiot, et à longue portée étant donné mon absente volonté à rester proche du
danger. Je devins Crâ.

De retour à Incarnam, je fis mes premières armes et découvris des pouvoirs que je jugeais fort intéressant. Je
rencontrai plus tard une jeune fille sympathique, qui deviendrait plus tard non pas ma femme mais ma belle-sœur !
Le monde est petit (oui, c'est une Eniripsa, héhé), Kariana était alors ma première connaissance. Elle ne tarda pas
à me présenter sa sœur, Heiko, ma femme donc (dont je raconterai les détails de notre relation plus tard si le
cœur m'en dis) ; et le meneur de sa guilde : Treize-Thorgal. Légèrement contraint d'y entrer, je m'y suis vite plu
et je devins (non pas sans m'imposer, moi et mon charisme d'huître) un membre très actif et influent de la guilde.

Plus tard, je devins celui qui décida de faire fusionner cette guilde et celle d'un confrère Crâ, Okin, pour créer notre
guilde actuelle : Heisei. J'en suis Gouverneur et cela me sied bien.
La suite vous la connaissez, ou presque, mais je reviendrai tôt ou tard sur des détails de mon passé, tout n'a pas
été dit (et ce n'est pas plus mal comme ça).

Ceci étant, ma jeunesse et le pourquoi du comment de la chose ont été suffisamment éclairés comme ça.
Donc, à la prochaine !



Dernière édition par Eckhaert le Jeu 22 Oct 2009 - 9:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kariana
Obi Wan Kenobi
Obi Wan Kenobi
avatar

Nombre de messages : 1356
Localisation : Dans la capitale

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Mer 21 Oct 2009 - 21:53

J'étais trop belle pour toi, tu as dû te rabattre sur ma soeur. Bah, elle est pas si mal pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Absum
"J'aime les Posts à Flood !"

avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : Noitasilacol

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Mer 21 Oct 2009 - 23:00

Eckhaert-le-crâristocrate a écrit:
je me fis rapidement une
petite fortune qui me permit d'acheter une petite maison en Amakna, le Village.


A bas les capitalistes ! scratch

Allez avoue que tu ne t'es pas battu en personne contre les paysans, chui sur que t'as payé des tueurs à gages pour faire le boulot... Je pense particulièrement à un certain Treize-thorgal, parce qu'étant un iop il est facile de lui faire avaler n'importe quoi (N'importe quoi ? pale ).



Mis à part ça, ta mise en page, bien que divertissante, me semble fort étrange Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Fosa
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : A l'angle des rues "va t'acheter une carte" et " fout moi la paix"

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Mer 21 Oct 2009 - 23:03

jay² Crânoob


faudrait que j'essaye le shampoing au guano de corbac aussi tien
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Mer 21 Oct 2009 - 23:07

Absum a écrit:
Mis à part ça, ta mise en page, bien que divertissante, me semble fort étrange Surprised
Elle est le fruit de sombres et sinueuses mécaniques produites dans ma tête.
En gros : c'est moi qui rédige, c'est moi qui narre, c'est moi qui gère tout.
Et cela me convient. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 22 Oct 2009 - 0:31

Citation :
Mis à part ça, ta mise en page, bien que divertissante, me semble fort étrange
Moi j'aime bien. C'est clair, structuré, etc.

Joli Eck. Bien joué.
J'aime particulièrement ton soucis du détails (les clins d'œil à ta vie IRL, le sjeux de mots, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Absum
"J'aime les Posts à Flood !"

avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : Noitasilacol

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 22 Oct 2009 - 21:55

Mais j'ai pas dit que j'aimais pas !! affraid


Au contraire au moment où je lisais, je me disais que c'était plus agréable à lire qu'un gros pavé, et bien aéré cheers
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 5 Nov 2009 - 15:40

Okin a écrit:
J'aime particulièrement ton soucis du détail
Je relève ça, après réflexion, car je suis plutôt nul pour le détail en général quand j'écris, de par les limites que je m'impose par rapport au niveau de langue par exemple. De ce fait je suis très synthétique et oublie de décrire un peu en détail les personnages ou les lieux.

C'est un gros handicap car hormis ça j'écris plutôt bien et les gens qui ont pu (peu de gens, surtout ma copine et mes meilleurs amis dans le sud) lire mes histoires étaient enthousiastes pour la suite.

Là, je ne me suis imposé comme contrainte qu'un respect de l'univers d'Amakna, du coup le langage est assez franc parler et libre, donc je m'amuse à écrire. Wink

Si vous voulez lire du texte plus sérieux, sombre, précieux, n'hésitez pas à me le demander. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Absum
"J'aime les Posts à Flood !"

avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : Noitasilacol

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 5 Nov 2009 - 19:24

Là j'avoue que je serais vraiment intéressé par un tel texte ! cheers

Tu ne voudrais pas réaliser une suite de ton rp rédigé de cette manière ? Surprised
Je pense que ça pourrait être super ! farao
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Mission d'automne d'un Crâ Espion   Jeu 12 Nov 2009 - 20:57

Soir d'automne, vent glacial et noir partout, le ciel devient dense, sale impression.

Je me glisse dans les ruelles de Bonta, la nuit on dirait Brâkmar, l'odeur en moins. J'ai rendez-vous avec un Ecaflip pour des histoires de paris, lui pour m'engager dans son affaire, moi pour la faire arrêter, de gré ou de force, mais ça il ne le sait pas encore.

Arrivé à la Taverne de la Bagrutte, je le vois, grand et mince, agile et prêt à détaler si jamais la milice arrivait. Mouais, mon gars t'as gagné ta journée, je suis dans l'Ordre des espions de Bonta et j'aime faire respecter les lois. Il me tend la main, si on peut appeler ça une main avec tant de poils, je la lui serre, nos regards se croisent, et je souris faussement en lui souhaitant une bonne soirée. Nous nous engouffrons dans la taverne, un rictus satisfait se forme sur mon visage.

Après avoir commandé un verre d'eau pour moi, et un verre de bière pour lui, nous entamons les négociations. Je feins d'être intéressé par son offre et sort de quoi noter des informations. Je lui serre à nouveau la main pour conclure l'accord, et sort doucement pour relire les informations récupérées. Ok, un gang qui sévit dans le bois de Litneg, vous êtes cuits mes chatons.

Le lendemain, après avoir dormi à la Tour des Ordres, je me faufile vers l'est et sort de la ville. Le soleil a du mal à éclairer, les nuages sont épais, j'aime pas ça, j'arrive mal à viser quand le temps est trop couvert. Arrivé à destination, entre quelques arbres qui servent de pissoirs aux Mulous, je trouve un petit tas de pierres géantes qui avec quelques buissons forment une sorte de cachette improvisée pour une poignée de personnes. Ils sont là, à m'attendre sagement, bien armés. Et très bien renseignés en prime.

J'ai réussi à sauver ma peau tant bien que mal, ces enfoirés avaient une taupe, on m'avait espionné malgré mes compétences. Pas bon ça. Une fois soigné et eux coffrés, l'affaire ne sera pas fini, il me faudra savoir qui savait et qui m'a balancé. Alors je vais voir un bon tuyau, il sait pas mal de trucs, il voit du pays, du monde. Il me dit que des gens suivent pas mal les espions, souvent des gardiens qui ont peur des doubles agents, mais là la personne qui m'avait suivi ne ressemblait pas à un gardien.

Je vais en parler à Amayiro, mon patron. Il est d'accord avec moi, c'est bien la première fois, je me rends donc sous ses ordres à la poursuite de la balance qui a compromis ma mission. Je me retrouve dans le quartier des bouchers, ambiance saignante, ça pue. Ma cape fouette mes bottes au rythme rapide de mes pas, j'ai pas de temps à perdre, apparemment c'est quelqu'un de passage. Pas envie de lui courir après hors Bonta.

J'ouvre la porte où il réside jusqu'à demain, pas de verrou. Pratique. J'entre et attends un peu que mes yeux s'habituent à l'obscurité. Mauvaise idée. Le type était là, et il a fait voler la moitié du mur sur les pavés avec un coup de marteau. Un Iop avec un marteau, c'est pas un bon mélange mais ça fait mal comme il faut. Moi qui pensais qu'ils étaient débiles, ça l'a pas empêché de me suivre à mon insu. Mon égo en prend un coup. J'esquive son second coup qui fait encore plus de dégâts, et me recule suffisamment pour le cribler de volées de flèches. Pardon mais je vais pas t'épargner, tant pis pour l'interrogatoire, les médecins liront dans ton corps s'ils veulent en savoir plus. Jeu d'agilité, rapidité, je gagne haut la main. Je bondis sur un toit et en passant sur le toit de l'autre côté de la ruelle, je le carbonise dans sa verticale avec une belle flèche enflammée.

J'ai fait ma vengeance, Amayiro et sa clique viennent chercher le corps, je suis félicité. De rien, c'était personnel. Je rentre à la maison, ces quelques jours auront valus leur pesant de kamas, je prends quelques jours de repos. J'éteins la bougie, nuit noire comme l'encre avec lequel j'écris ces lignes. Il fait froid et il pleut. Sale impression.
Revenir en haut Aller en bas
Absum
"J'aime les Posts à Flood !"

avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : Noitasilacol

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 12 Nov 2009 - 22:04

Et ben .... affraid


Ça décolle à mille km/h ton rp, ça éclate de partout ! cheers
J'ai pas trop l'habitude de lire un texte de ce style, ça fait très roman policier en tout cas Surprised


Bravo en tout cas, tu maîtrise bien cheers
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 31 Déc 2009 - 23:36

Un jour de promenade, à Pandala pour des raisons qui ne regardent que moi, je me suis retrouvé fort mal en point face à des Foux un peu trop costauds pour moi. Alors que ma vitalité se faisait rare et que mes flèchent ne parvenaient plus à repousser mes assaillants, une lueur d'espoir apparut loin dans les bambous : quelqu'un passait dans le coin...
Je vais alors vous raconter ma rencontre avec celle qui deviendra ma disciple et protégée.

*

Le Yokai devant moi a vite rapetissé, je trouve ça bizarre, c'est pas eux qui changent de morphologie d'habitude. Houla, encore plus bizarre, il s'est changé en jeune fille. Une Sacrieuse, plus jeune que moi, une adolescente apparemment. "Doucement petite, ça pique ces bestioles là !" Elle ne répond pas, et alors que le Yokai qui s'était retrouvé à une dizaine de pas de là se rapproche de nous, je contourne mon alliée et allonge l'animal avant qu'il ne lui arrache une jambe. "Merci, tu m'as sauvé la mise, mais tu t'es négligée et tu aurais pu être vilainement blessée." Elle ne répond pas. Cette petite est bien calme, je la fixe dans les yeux, elle ne semble pas plus affolée que ça. Du sang coule de ses bras, classique, ça fait un peu cliché je trouve mais bon, pas pire que moi et mes flèches. "Tu faisais quoi dans le coin ?" Toujours rien, elle sait parler au moins ? Cela m'inquiète, je m'approche d'elle pour la juger un peu mieux, et elle se laisse examiner, du moins du peu que j'y connaisse en médecine. Des cheveux d'un vert profond, une peau claire et des vêtements plutôt propres, à première vue elle n'est pas sauvage. Elle n'a pas l'air fiévreuse ni en état de choc quelconque. Bon, quand elle en aura marre elle parlera. "Bien, tu veux que je te raccompagne quelque part ou ça ira ?" Pas de surprise, elle ne répond pas. Je m'y suis déjà habitué. Je fais comme si elle n'avait pas besoin de moi et me dirige vers le zaap, j'ai bien mérité un peu de repos avec tout ça. Elle ne bouge pas. Je finis par me résigner à lui parler, anticipant une non-réponse de sa part, et m'en vais d'un pas décidé. "Attendez !" Oh, elle parle maintenant ! Bonne nouvelle ? "Oui ? Tu t'es enfin décidée ?" Elle rougit, et me demande si elle peut me suivre. "Pourquoi pas, je ne préfère pas te savoir en danger potentiel dans ces bois, suis moi." Elle hoche de la tête et s'empresse de marcher à mes côtés.

Arrivé chez moi, à Amakna le Village, la jeune Sacrieuse est toujours là, et semble ravie. Je n'ai pas osé lui demander si elle avait une maison ou de la famille, son comportement me fait croire que non. Puis je lui dois au moins un repas pour m'avoir aidé en situation critique. J'envoie un courrier rapide par corbac (ah mes corbacs, mon voisinage m'adore depuis qu'ils m'ont retrouvé depuis les Pénates...j'ai toujours une dizaine de corbacs en permanence autour de chez moi, et quelques uns qui circulent avec moi) à la Tour des Ordres de Bonta, je ne rentrerai pas ce soir pour ma formation des jeunes espions. J'ai un soucis bien plus important : une jeune fille chez moi, qui ne dit pratiquement rien, et qui semble ne pas vouloir quitter ma maison. J'avais besoin de ça, tiens. "Tu veux que je te ramène chez toi ?" Mauvaise question, elle regarde dehors, ça veut tout dire je pense. "Tu connais quelqu'un dehors ?" Elle me fixe, ça doit vouloir dire non. Bon, on est fixé, j'ai une orpheline à charge. Au moins elle mange mon repas sans le bouder. Je lui prépare un lit de fortune dans le salon, en espérant ne pas subir le cliché de l'enfant orphelin qui pleure la nuit. Fort heureusement, la nuit s'est bien passée et elle ne paraissait pas triste ni au couché ni au réveil. Bien au contraire, retrouver un toit lui avait redonné le sourire. Enfin, ce ne sont que des suppositions.

Le matin donc, je me rends à Bonta pour expliquer la cause de mon absence, la petite à mes côtés vu qu'elle refuse de s'éloigner de moi (j'ai l'impression d'être devenu père, c'est gênant), et une fois arrivé à mon bureau, elle attrape un plume de corbac et écris sur un parchemin vierge. Nimhovay. "C'est ton prénom ?" Elle fait oui de la tête. "Pourquoi ne pas parler à voix haute ?" Elle me répond qu'elle n'aime pas parler. Ça a le mérite d'être clair. "Alors Nim, qu'est-ce qu'on va faire de toi ?" Elle me regarde puis tourne sa tête vers mon étagère à trophées avec un sourire. "Quoi ? Tu veux travailler avec moi ?" Elle semble d'accord, et j'ai la ferme impression que rien ne la fera changer d'avis. "Très bien, je vais me débrouiller pour faire passer ça vis-à-vis de mes supérieurs. Mais il va falloir t'entrainer un peu, tu m'as l'air un peu faible. Tu es encore jeune." Elle acquiesce. J'ai donc une disciple. Pourquoi pas, après tout tôt ou tard j'y aurai eu droit. Ça me vieillit, mais j'y gagnerai sans doute à travailler en binôme. Elle n'est pas bien difficile en plus, elle parle peu et obéit à mes ordres. Ça va être cocasse désormais, je risque de la laisser travailler un peu toute seule au bureau, elle va devoir s'y faire car je ne ferai pas la bêtise de l'emmener partout, certains endroits sont beaucoup trop dangereux.

*

Voilà comment la jeune Nimhovay fut prise sous mon aile, par un hasard total, mais qui au final déboucha sur une hiérarchie maître-élève agréable et nécessaire à chacun d'entre nous. Mais le meilleur (ou le pire ?) reste à venir, quand j'aurai le courage de raconter comment la jeune sœur de Nimhovay mis en branle les terres de Bonta pour la retrouver. Mais ceci est un autre épisode...


Dernière édition par Eckhaert le Ven 1 Jan 2010 - 18:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kariana
Obi Wan Kenobi
Obi Wan Kenobi
avatar

Nombre de messages : 1356
Localisation : Dans la capitale

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Ven 1 Jan 2010 - 17:08

Et quand ta femme va rentrer à la maison et découvrir cette fille, il risque de lui arriver des bricoles Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Trivette
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : dans ton... euh... La Réunion.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Sam 2 Jan 2010 - 11:27

En tout cas, tu maîtrises bien, on voit bien la différence entre les deux styles, j'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 17:35

Mon texte sombre d'espionnage à Bonta a été publié dans le Dofus Mag 14 Février-Mars.

Awesome
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 18:15

Menteur, c'est un certain Eckhaetrt qui a été publié Razz


PS : C'est vraiment dommage cette erreur :'(
M'enfin, félicitation quand même ^^
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 18:17

Okin a écrit:
Menteur, c'est un certain Eckhaetrt qui a été publié Razz
Je vais passer la nuit à pleurer pour cette faute. Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Trivette
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : dans ton... euh... La Réunion.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 18:32

EPIC FAIL.

C'est vrai que c'est dommage par contre :/ M'enfin, comme dit c'Okin bravo Smile

(Et t'as qu'a réclamer genre 10M à Ankama pour dommages et interêts ?)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 18:49

Citation :
t'as qu'a réclamer genre 10M à Ankama pour dommages et interêts
Ne rêve pas.
Ceci dit, un abonnement gratuit ou des excuses publiques (notamment dans le prochain numéro) me paraissent envisageables ^^
Revenir en haut Aller en bas
Trivette
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
T'es sûr de dire des trucs intéressants ?
avatar

Nombre de messages : 272
Localisation : dans ton... euh... La Réunion.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 19:13

Okin a écrit:

Ceci dit, un abonnement gratuit
Non. Enfin ça m'étonnerait beaucoup.

Okin a écrit:
des excuses publiques (notamment dans le prochain numéro)
Ca c'est le plus plausible à mon avis.

santa


Dernière édition par Trivette le Mar 16 Fév 2010 - 16:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonyma Fr
Allez petit, lâche toi !
Allez petit, lâche toi !
avatar

Nombre de messages : 75
Localisation : Bonta Pseudo : Dar-Aden

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 20:00

Alors là, je dis tout simplement bravo.
Ton histoire publiée dans le Dofus Mag, ça t'a fait plaisir j'imagine.
Sinon, une faute de frappe à ton pseudo, oui, ça énerve et c'est dommage :'(.
La preuve que c'est écrit en hâte, d'ailleurs je trouve quelques fautes dans tous leurs numéros.
Encore toutes mes félicitations et un gros merci.

Cordialement, Dar-Aden
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Lun 15 Fév 2010 - 20:36

C'est copié collé hein, j'avais envoyé mon texte par mail et j'ai signé des contrats de cession de droit depuis un bon mois, sinon ils pouvaient pas diffuser comme ça. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Mer 14 Juil 2010 - 21:18

Carnets de Nimhovay ~ La vie de mon maître

A propos de sa vie en mer :

Mon maître, le Gouverneur Eckhaert, a passé du temps en mer, de son plein gré et aussi contre sa volonté d'ailleurs. En effet, il a d'abord servi la 13è Division de Marine de Bonta, et travaille encore à ce jour pour Bonta en tant qu'Espion. Or, lors de sa dernière mission en mer, son navire a été capturé par des pirates et il fut contraint de vivre avec eux et de s'adapter à leurs us et coutumes.

Ainsi naquit le pirate Eckhaert, celui que Bonta ne connait pas et qui fut oublié dans ses souvenirs. Que j'ai su soutirer, sans le demander. Il se livre beaucoup à moi dans ses réflexions, et n'hésite pas à me raconter en détails certaines aventures. En voici une...

Île de Moon : Son équipage de pirates, bien que hors-la-loi, n'était pas si mauvais que cela en vérité. Ils vivaient d'aventures et de liberté, voguant sur les eaux à la recherche de lieux paradisiaques où passer de bons moments. Ceci étant, une vie de bohème n'est guère possible sans une autarcie suffisante ou des revenus réguliers. Et c'était le sujet du jour en effet, quand le chef de l'équipage décida qu'il fallait collecter quelques ressources vitales. Alors il ordonna de mettre les voiles vers le sud-est, et leur bateau vint à la rencontre de Moon. C'est ainsi que Eckhaert, surnommé alors le Tireur aux Plumes Noires de par son statut d'archer et son affinité avec les corbacs, passa des cuisines au mât pour se défendre d'une attaque des kanniboules autochtones. Il fit mouche plusieurs fois et on lui remis un masque étrange qu'il garde chez lui et remet parfois comme pour prouver sa bravoure d'autrefois. Parfois il chante avec ce masque. Mon maître est un homme très complexe. Très.
Revenir en haut Aller en bas
Eckhaert
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1451
Localisation : Devant mon bureau.

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 9 Sep 2010 - 16:00

Il paraitrait que dans une autre dimension, vit un Eckhaert différent.
Le teint hâlé, le cheveu.....rose (??!) et l'habit rouge.
Bref, un Eckhaert plutôt à l'opposé de celui que nous connaissons.
Mais celui-ci a réussi là où l'actuel échoue.
Il a franchi l'infranchissable de Frigost, et se retrouve ainsi, dans des zones inexplorées...




Revenir en haut Aller en bas
Mastralis
Je me sens plus ! *-*
Je me sens plus ! *-*
avatar

Nombre de messages : 1379
Localisation : Bibliotemple de Cania

MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   Jeu 9 Sep 2010 - 18:02

T'es trop mooooooooooche x) les bestiaux ont l'air enfin correct, ca ressemble a quelque chose et ca donne envie de tapper dessus
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Roleplay] Eckhaert, l'histoire d'une vie...cieuse envie de tout raconter !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Pratique du Roleplay idéale...
» Une histoire de wow officielle
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heisei :: La Cour d'Allister-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit